Fermeture Du Crillon : Une Partie De L’Histoire De France Part Aux Enchères !

hotel_de_crillon

Un succès inespéré avant les travaux.

Commandé par Louis XV, récupéré par la famille Crillon après la Révolution Française et dorénavant propriété d’un prince Saoudien ; l’heure est aux adieux…du moins pour deux ans et demie environ ! C’est donc cet hôtel inauguré en 1909, classé monument historique, qui ferme à son tour ses portes pour rénovation. Il espère ainsi décrocher le prestigieux label de « Palace » que ses concurrents ont déjà obtenu (Le Meurice,  Le Bristol ou le Georges V) 

Disposant d’une véritable adresse chargée d’histoire, il est le reflet du luxe à la française. C’est pourquoi ART CURIAL (première maison française de ventes aux enchères) s’est vue offrir le privilège de ce grand évènement chargé d’émotions. Une préparation qui a tout de même nécessité plus de deux mois d’inventaire, pour un total de 3500 lots. Le marathon des ventes s’est déroulé du 18 au 22 Avril 2013, et le total des ventes dépasse jusqu’à cent fois les estimations.

L’effet luxe a eu un impact phénoménal sur l’ensemble des enchères, si nous nous concentrons essentiellement sur le mobilier, nous pouvons compter 5,7 millions d’euros gagnés. Deux lots phares étaient très attendus, Jeudi, le bar César polylobé à façade incrustée de miroirs réalisé en 1982 par le sculpteur de César a été emporté pour 324 800 euros par un collectionneur européen, soit vingt-cinq fois son estimation. Dimanche, la console qui était exposée dans le salon gastronomique des Ambassadeurs, designée par Philippe Starck en cristal de Baccarat accompagnée d’un plateau en miroir a été obtenue pour 77 900 euros. Plusieurs autres objets ont aussi récolté un grand succès, une paire de candélabres estimée entre 800 et 1 200 euros s’est vendue 123 400 euros alors qu’il a fallu débourser 26 000 euros pour l’enseigne du restaurant d’abord proposée pour des sommes allant de 200 à 300 euros.

Ce qu’il faut retenir c’est que la moitié des ventes ont été conclues par internet (2 700 enchérisseurs), que 146 700 euros issus de ventes caritatives de cinq minibars et vingt-huit fauteuils seront reversés au foyer de la Madeleine ainsi qu’au Samu social. Et en attendant la réouverture, syndicats et direction ont trouvé un accord pour que les 360 employés puissent continuer à être rémunérés ou partir avec deux mois de salaire par année d’ancienneté.

Nul doute que ce lieu magique saura nous surprendre lors de sa réouverture prévue en 2015 !

Pierre Allard, Marine Arth, Laura Bardini