Le Mama Shelter

mama_shelter-EIML-Paris

Le « Mama », résidence hôtelière dans le style urbain, se situe dans le 20ème arrondissement de Paris et a été créé à l’initiative de la famille Trigano, Philippe Starck et Roland Castro. Un beau casting donc, qui a réussi à proposer un lieu hors du temps. Cette résidence, plutôt chic, est très vite devenue, une adresse à suivre. Car c’est bien la force du Mama Shelter ; bien que situé dans un quartier jusqu’alors peu fréquenté par les bobos (malgré la présence de La Flèche d’Or juste en face), c’était un réel challenge que de parier sur une implantation dans cet arrondissement. Or la clientèle vient jusqu’au Mama, attirée par cette ambiance conviviale chic. Le concept est contre les stéréotypes, et souhaite intéresser tout le monde, que l’on s’y sente comme chez soi, que l’on y fasse des rencontres… En bref, que l’on s’y sente bien.

Côté restauration, le très réputé chef Alain Senderens propose une cuisine simple revisitée dans une ambiance décalée et atypique. Dans une autre partie, on trouve le coin pizzeria. Enfin, le bar est situé en plein centre du restaurant, créant ainsi une scène. Les barmen sont les comédiens, les clients les spectateurs. Du côté des chambres, la décoration est plus épurée, avec des murs en béton, des graffitis blancs sur une moquette noire, un iMac dans chacune des chambres, Wifi gratuit… Le Mama a tout d’un grand hôtel.

Enfin, coté marketing et communication : le but de ce groupe est de ne pas faire comme tout le monde, avec un esprit décalé, tout en proposant des produits de qualité. Leur notoriété s’est construite par la presse, mais aussi grâce à des initiatives sur le web, réseaux sociaux, newsletters, e-mailings…  Le groupe personnalise également ses produits comme des badges ou encore des uniformes avec son logo. Le Mama se renouvelle régulièrement ce qui lui permet de se différencier de la concurrence. Les études sont intuitives : le Mama se développe grâce aux mélanges d’idées, parfois  se nourrit d’échecs mais surtout de concepts.

Mama « écrit l’histoire », Mama loves you !

Chloé Parisot, étudiante en première année à l’EIML Paris