Hublot MP-05 LaFerrari : un Partenariat Haut en Performances

La MP-05 LaFerrari: fruit de la collaboration entre Hublot et Ferrari

La MP-05 LaFerrari: fruit de la collaboration entre Hublot et Ferrari

Lorsque performances automobiles et horlogères se rencontrent par le biais d’un garde temps hors normes, nous découvrons un chef-d’œuvre d’ingénierie repoussant les limites de l’horlogerie. Zoom sur la Hublot MP-05 LaFerrari.

Ferrari a présenté en mars dernier, au salon de Genève, son tout nouveau modèle, héritier de la Enzo, la LaFerrari. Equipée d’un moteur V12 développant 800 chevaux ainsi que d’un moteur électrique additionnel développant 163 chevaux, la LaFerrari ne laisse pas indifférent par sa puissance. La LaFerrari c’est un poids de 1255 kilos, une vitesse supérieure à 350 km/h, un 0 à 100 en moins de 3 secondes, une production limitée à 499 exemplaires. Cette nouvelle Ferrari est exceptionnelle.

Côté horlogerie, prenons une des marques horlogère les plus innovantes, qui a révolutionné les codes horlogers grâce à « The art of fusion » : Hublot. Lors du salon Baselworld d’avril 2013, la manufacture Nyonnaise a présenté sa cinquième pièce en collaboration avec la firme de Maranello, la MP-05 LaFerrari (MP pour MasterPiece). Ce « chef-d’œuvre » abrite bien des prouesses : une réserve de marche de 50 jours, soit le « record mondial pour l’autonomie de marche d’une montre-bracelet tourbillon à remontage manuel » ; un nombre record de composants pour une montre créée par Hublot avec pas moins de 637 éléments ; un boitier entièrement usiné en titane ; une glace saphir traitée anti-reflets convexe (élément le plus compliqué à usiner d’après les équipes Hublot), non sans rappeler la forme de la voiture ; et comme depuis quelques temps, un mouvement entièrement développé, créé et assemblé par Hublot. Ce mouvement « In-House » à remontage manuel est particulier, car non comme les montres traditionnelles à couronnes, la MP-05 LaFerrari possède au sommet de son mouvement un emplacement pour un outil électrique de remontage des barillets (11 au total). Sans cet outil, le remontage serait des plus laborieux.

Passons maintenant au cadran, loin d’être conventionnel. La lecture de la réserve, de l’heure ainsi que des secondes s’assure grâce à des 5 rouleaux numérotées. Nous en trouvons 2 à gauche assurant la lecture de la réserve de marche, exprimée en jours. Puis, sur la droite, nous en trouvons 2 autres. Celui du haut nous indiquera les heures, et celui du dessous les minutes. Enfin le dernier, le rouleau des secondes, est placé sur le bas de la montre. En ce qui concerne le porté de ce « chef-d’œuvre », nous retrouvons la marque de fabrique Hublot, le bracelet en caoutchouc, initié par le créateur de la manufacture : Carlos Crocco.

Au travers de ce partenariat, Hublot a réalisé pas moins de 5 modèles avec Ferrari, en appliquant la collaboration à la collection phare « Big Bang », lancée en 2005 par Jean-Claude Biver.  Toutes les réalisations Hublot – Ferrari sont éditées en éditions limitées et sont composées des meilleures avancées de la manufacture Nyonnaise comme par exemple avec l’exceptionnel Magic Gold, l’or inrayable. La MP-05 LaFerrari est une édition limitée à 50 exemplaires pour un prix de 265 800€.

Par Victor Houplain, étudiant en troisième année à l’EIML Paris