Interlude Pétillant au Cœur de Moët & Chandon

Caves-moët-&-chandon

 « Je ne peux vivre sans champagne, en cas de victoire, je le mérite, en cas de défaite, j’en ai besoin » disait Napoléon, fidèle amateur de la maison Moët et Chandon. Aujourd’hui, la renommée mondiale de celle-ci n’est plus à faire, mais son histoire et ses caves restent encore inconnues de certains. Laissez-vous enivrer pour quelques heures, plusieurs mètres sous terre, lors des « Habits de lumières » à Epernay, les 13, 14 et 15 décembre prochain. Un voyage hors du temps, dans les caves de la maison.

Les caves de Moët et Chandon naissent en même temps que la maison, en 1743. Elles s’agrandissent au fur et à mesure que les générations se succèdent. En 1813, elles parcourent déjà plus de deux kilomètres. Creuser le ventre de la terre devient un quotidien pour faire des sous terrains, des caves emblématiques pouvant garder précieusement toutes ces bouteilles d’exception. En 1880, elles s’étendent sur 11,5 kilomètres. C’est seulement à partir des années 2000 qu’on pourra compter 28 kilomètres de caves, grâce à de nombreux travaux et rachats. De nos jours, c’est le plus grand réseau de caves de la Champagne.

Plus que des caves, c’est le cœur de Moët et Chandon qui est enfoui sous terre, regorgeant des millions de nectars respectant tradition et ingéniosité. A l’occasion de la 14 ème édition des « Habits de Lumières » à Épernay, véritable festival de couleurs et de saveurs en décembre 2013, venez lever le voile sur les mystères de la maison Moët et Chandon. Ce sont trois jours consacrés à l’art de vivre champenois, berceau du champagne, où bulles et feux d’artifice vous ferons pétiller. Le thème étant l’inattendu, vous serez également surpris par la beauté des caves et par l’histoire que dégage chaque bouteille. En vivant l’hospitalité de la maison et en découvrant les secrets de fabrication du vin le plus convoité, vous en apprécierez d’avantage le goût et les saveurs. Comme Napoléon à son époque, venez donc vous émerveiller devant le vin des rois, devenu le roi des vins !

Justine Renon, troisième année EIML Paris