Entre « Historiques » et « Nouveaux Arrivants », les Hôtels Ultra-Luxe Se Battent pour la Capitale

Shangri-LaLes palaces et hôtels font la renommée de Paris. Ils sont le reflet du mode et du style de vie à la française. Le George V, le Crillon, le Bristol, le Ritz, le Meurice et le Plaza Athénée demeurent les plus célèbres. Édifiés au début du 20ème siècle, ces monuments historiques nécessitent des rénovations importantes et ce, de manière régulière. Courant 2012-2013, le Ritz, le Crillon et le Plaza Athénée ont successivement fermé leurs portes afin de moderniser leur offre, de proposer des services d’exceptions pour une clientèle de plus en plus exigeante mais également afin de pouvoir rivaliser avec un ensemble de concurrents qui arrivent sur le marché de l’hôtellerie de prestige parisien. En effet, le Mandarin Oriental (2011), le Shangri-La (2010) et l’ouverture du Peninsula prévu pour août 2014 constituent une concurrence des plus importantes pour les hôtels parisiens. Ces groupes hôteliers asiatiques permettent de conquérir une clientèle d’affaire des pays émergents mais également des touristes avides de modernité, et de services personnalisés.

Ce que proposent aujourd’hui les hôtels et palaces parisiens

Spa, piscine, services insolites, technologie de pointe, design impressionnants, emplacements de rêve représente tous les moyens mis en œuvre aujourd’hui pour séduire la clientèle. Tandis que les hôtels « historiques » sont emprunts d’une atmosphère et d’une ambiance singulière, ils souhaitent avec les rénovations, instaurer un design moderne, en faisant place au digital, ou encore en diversifiant leur offre avec l’arrivée de Spa ultra luxe mais également avec l’aménagement de piscine jusque là absente. À contrario, les « nouveaux » hôtels tentent de trouver leur identité, leur image de marque avec des monuments des plus prometteurs : le Shangri-la s’installe dans l’ancienne demeure de Roland Bonaparte (petit neveu de Napoléon 1er) ; le Peninsula dans un immeuble de l’ancien Majestic (ancien centre de conférences internationales du ministère des Affaires étrangères).

Ces hôtels sont alors parvenus à proposer des services high-tech jamais vus à Paris telle que la mise à disposition de tablettes numériques. Grâce à cela les clients peuvent alors contrôler la lumière, la climatisation, la musique mais ils peuvent également planifier leurs envies en instantané : room-service, taxi, coiffeur ou encore réservation dans des restaurants parisiens. Plus besoin de se déplacer pour obtenir ce que l’on souhaite tout est accessible à partir de la chambre d’hôtel. Les personnes attirées par le luxe et les services personnalisés sauront apprécier ces commandes à distances. Que ce soient les hôtels « historiques » de Paris ou les « nouveaux » arrivants dans le secteur de l’hôtellerie de luxe, chacun fait appel à des personnalités de renom : le Chef Thierry Marx pour le Mandarin Oriental, le Chef Alain Ducasse pour le Plaza Athénée, le designer Jeff Leatham pour le George V ou encore le designer Philippe Starck pour le Royal Monceau.

  Enfin, c’est en France que les prestations hôtelières sont les plus chères du monde. La capitale française continue d’entretenir sa renommée internationale dans le secteur de l’hôtellerie de prestige.