Bang & Olufsen, ou L’expérience du High-Tech Très Haut de Gamme

Bang___Olufsen_BeoSound_8_01

Entre design, avant-gardisme et haute technologie, Bang & Olufsen, s’impose depuis maintenant plus de 90 ans comme le leader en matière d’audiovisuel de luxe et fait figure d’exemple sur le marché sonore.

Depuis le premier jour, les créateur Danois Peter Bang et Svend Olufsen, ont pour but ultime de proposer des produits simples d’utilisation et d’une qualité remarquable ; à l’image de leur premier système audio ingénieux, lancé à l’automne 1925. Très vite, la petite entreprise prend de l’ampleur et développe de nouveaux produits autour du son : amplificateurs, haut-parleurs, radios, microphones à la fois destinés aux particulier et aux cinéastes. Le point commun entre tous ces produits, c’est la pâte Bang et Olufsen, un savant mélange de haute technologie et de simplicité apparente qui lui permet de devenir la plus grande firme de son secteur sur le marché danois.

Aujourd’hui, la maison mondialement connue édite ses produits à la manière de collections au design toujours plus novateur au savoir-faire unique en matière d’audiovisuel. Des objets aux aptitudes exceptionnelles, destinés avant tout aux initiés avec pour atout un visuel épuré, recherché en tous points par Bang & Olufsen. Sur les tableaux de bord des plus belles automobiles de luxe, au coeur des bijoux de technologies informatiques, jusqu’aux apanages des plus belles propriétés, B&O fait figure de référence dans le cercle fermé du luxe. B&O c’est aussi un renouvellement perpétuel de nouveautés ultra pointues et de classiques sans-cesse réinventés. Les casques supra-auriculaires sont une invitation à l’affirmation de style, les téléviseurs présentent une infinité d’options et les mélomanes avisés s’arrachent les dernières nouveautés à mi-chemin entre l’objet futuriste et l’oeuvre d’art.

Cette success story tient également à l’affinité de la marque avec le monde de la musique et du cinéma. Du rappeur Wyclef Jean à l’artiste visuel Alastair Philip Wiper, la belle danoise tient le haut du pavé et prend part aux oeuvres de ces légendes grâce aux valeurs intemporelles insufflées par ses fondateurs. Une réussite industrielle qui repose notamment sur une amitié forte avec la beauté du son, à qui la maison B&O rend hommage chaque jour que ce soit sur des pistes audio ou dans les salles obscures, comme lors de l’apparition remarquée de la marque dans le film Le diable s’habille en Prada. Luxe, savoir-faire et technologie sont ainsi les maîtres mots de cette maison novatrice qui s’applique à nous faire vivre une expérience en s’adressant à nos sens.

Floriane Coherier et Raphaëlle Leboeuf, étudiantes en 3e année à l’EIML Paris