Le Burj Al Arab, meilleur hôtel du monde

Le 7 étoiles dubaïote est en constante recherche pour séduire ses clients et n’hésite pas à déployer les grands moyens. burj-al-arab-wallpapers

Inauguré le 1er décembre 1999, l’hôtel Burj Al Arab a contribué à faire de Dubaï, la ville à la croissance la plus rapide du monde. Aujourd’hui, ce prestigieux hôtel est devenu une référence mondiale au même titre que la Tour Eiffel. Cette immense voile au dessus de l’eau ne cesse d’étonner les touristes par son architecture post-moderne et son luxe démesuré. Après s’être attribué 7 étoiles, unique hôtel à avoir acquis cette gratification, il est proclamé meilleur hôtel du monde par The Daily Telegraph. Véritable ambassadeur de la culture orientale, il n’oublie pas d’exploiter les nouveautés en terme de haute technologie pour satisfaire au mieux son exigeante clientèle. Ross McAuley, vice-président de Brand, Digital et Loyalty de Jumeirah Group a déclaré « Le Burj Al Arab Jumeirah s’efforce de renouveler sans cesse sa façon d’exprimer sa singularité à ses nombreux admirateurs du monde entier ».

L’arrivée se fait en Rolls Royce ou en hélicoptère, puis le client se voit attribuer un majordome personnel qui sera présent 24 heures sur 24 pour répondre à tous ses besoins. Il l’accompagne et lui fait visiter l’une des 202 suites que propose l’hôtel. Une robinetterie en or massif dans les salles de bain, un choix entre 17 oreillers, des appareils de technologie dernière génération, des produits pour le corps Hermès, voilà une partie de ce que l’on peut trouver au Burj Al Arab. « Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles façons originales de combler les attentes de nos clients. » avance Heinrich Morio, directeur général du Burj Al Arab qui a vu Tiger Woods commencer une partie de golf sur l’héliport à 212 mètres d’altitude ou encore Roger Federer et André Agassi s’affronter lors d’une partie de tennis.

En plus d’être un hôtel prestigieux et reconnu dans le monde de l’hôtellerie de luxe, il sait jouer avec l’émotion. Un partenariat avec la fondation Make-a-Wish a été mis en place pour réaliser le souhait de 15 enfants qui rêvaient d’essayer l’hôtel, « c’est notre travail de créer une expérience ultime pour chaque hôte du Burj Al Arab » affirme Heinrich Morio « nous encourageons nos collègues à trouver des façons uniques d’ébahir les enfants; voir l’excitation de l’enfant est pour nous, autant que pour lui, une belle récompense ». Le Burj Al Arab a finalement très bien compris les besoins et les attentes de la clientèle luxe et a pour objectif de la surprendre, la faire rêver, lui offrir des moments uniques à chaque instant.