Le Ritz Paris, une longue et prestigieuse histoire

Le Ritz, créé en 1898 par le suisse César Ritz, est l’un des plus prestigieux hôtels parisiens et l’un des plus célèbres du monde. C’est une référence mondiale en matière d’hôtellerie de luxe à la française, et un lieu ayant hébergé les plus grandes personnalités. Il a été le premier à disposer des dernières technologies de son époque, mais depuis, de grosses rénovations sont devenues nécessaires. Après bientôt 4 ans de travaux, nous avons hâte de le re-découvrir

53daba99dcd5888e145c88ab_h-tel-ritz-paris-paris-france-105897-1

Le Ritz Paris a été créé dans un hôtel particulier, situé sur l’une des plus belles places de Paris, au 15 Place Vendôme, que l’on peut contempler depuis certaines chambres. Ce n’est pas un hasard si le Ritz fait partie des monuments historiques depuis le 17 mai 1930. Depuis 1979, c’est le milliardaire égyptien, Mohamed Al-Fayed, qui détient cet hôtel.

Il fût le premier hôtel du monde à disposer de l’électricité, du téléphone et d’une salle de bain dans chaque chambre, d’ascenseurs et de système d’aération. Pour l’époque, c’était du jamais vu ! Le Ritz possédait également la plus grande piscine privée de la capitale. César Ritz déclarait à ses architectes « Il doit être du dernier cri de l’élégance, le premier hôtel moderne à Paris. Je le veux hygiénique, confortable et beau » car il rêvait « d’une maison à laquelle je serai fier d’attacher mon nom ». César Ritz dota alors son hôtel de mobilier de style d’époque et de tout le confort moderne.

Son restaurant gastronomique « L’Espadon », qui tenait son nom du mets favori de César Ritz, était considéré comme « le temple de la gastronomie française de la Place Vendôme » et était récemment supervisé par le chef 4 étoiles, Nicolas Sale. C’était le seul hôtel de Paris possédant une école de gastronomie, l’école Ritz Escoffier, du nom de l’inventeur de la pêche Melba.

De célèbres personnalités avaient l’habitude de passer la porte de l’hôtel, et même d’y séjourner à l’année. Chacune d’entre elles ont laissé des traces et des souvenirs… Coco Chanel qui s’y installa pendant plus de trente ans, avait personnalisé ses appartements et y avait disposé ses propres meubles. Sa suite porte et portera toujours son nom… En 1994, le bar fût rebaptisé « Hemingway » car c’est pour le célèbre écrivain qu’un des barmen y avait inventé le « Bloody Mary »… Beaucoup d’autres écrivains aimaient le Ritz, comme Marcel Proust, dont un salon portait son nom… Audrey Hepburn tourna au Ritz son film « Love in the afternoon »… C’est aussi dans ce mythique hôtel que Lady Diana a été vue pour la dernière fois avant l’accident de voiture, en août 1997, qui lui coûta la vie avec son compagnon Dodi Al-Fayed, fils de Mohamed Al-Fayed…

Depuis le 1er août 2012, ce lieu mythique est fermé pour rénovation. Même si cela reste un secret, celle-ci est estimée à plus de 140 millions d’euros. La dernière rénovation de l’hôtel remontait à plus de 30 ans, et la concurrence des Four Seasons, Plazza Athénée, Shangri-La et Peninsula ne permettait plus au Ritz de rester en l’état. C’est ainsi que Monsieur Al-Fayed a fait appel à plus de 800 constructeurs et artisans experts représentant 45 corps de métiers, du tailleur de pierre aux doreurs à la feuille d’or jusqu’aux experts en connectiques …

L’hôtel conservera sa décoration, ses institutions historiques comme le Salon Proust et la Suite Coco Chanel, mais, en ajoutant les dernières technologies de pointe comme le chauffage au sol, des salles de bain avec fenêtre, la création de plusieurs terrasses en étage et un restaurant d’été sous verrière mobile… De nouveaux espaces verront également le jour, comme le Spa Chanel, et le jardin d’hiver, sans oublier le long tunnel creusé sous la place des joailliers, qui permettra à quelques privilégiés de rejoindre leurs suites en tout anonymat. Sa réouverture prévue initialement en 2014, puis en mars 2016, est finalement repoussée au mois de juin, suite à l’incendie de janvier dernier.

Avant sa fermeture, le Ritz faisait partie des sept « palaces » parisiens au sens non officiel du terme, puisqu’il n’avait jamais reçu cette distinction officiellement. Sa réouverture sera l’évènement planétaire du moment, et, nous l’espérons, l’occasion pour ce lieu magique d’obtenir enfin le titre qu’il mérite…

Laure Gaudron, étudiante 3ème année EIML Paris