L’iWatch Hermès fait jaser les réseaux sociaux

Un savoir-faire intransigeant. Des innovations sans précédent et une infinité de possibilités, l’Union d’Apple et de la Maison Hermès qui a sorti son Apple Watch l’été dernier a divisé la toile et a suscité de nombreuses réactions.  

apple-watch-hermes1-650x384

Objet du désir, L’Apple Watch Hermès est sur toutes les lèvres des amoureux de la mode du monde entier après sa révélation il y a 2 mois lors du traditionnel « keynote » de la marque en Californie. Pour son premier grand partenariat avec une maison de luxe, Hermès, référence française en la matière, a été choisi. Ce nouveau modèle a suscité une réaction immédiate sur les réseaux sociaux. Deux clans s’affrontent, les «déjà conquis», et ceux qui pointent le simple côté ostentatoire de ce nouveau produit. Sur les réseaux sociaux, cette annonce a fait l’effet d’une bombe. Certains ont tout de suite été emballés par cette montre alliant haute technologie et chic à la française. «Apple Watch Hermès Double Tour est à 1250 $. Mon dieu ! Mais on va quand même l’acheter ! » déclare ainsi un partisan de ces nouveaux bracelets. «Totalement conquise… pressée de voir enfin une montre high-tech et élégante» déclare la bloggeuse californienne Shea Marie. Les réactions positives sur cet objet de luxe sont indéniables.

Si certains l’adulent, d’autres en revanche dénoncent le snobisme de cet accessoire un temps soit peu « onéreux » selon le journaliste Philippe Corbé de RTL. De nombreux internautes vont dans le même sens et ironisent sur la politique tarifaire d’Apple déjà très démesurée, voire « exagérée pour des fonctionnalités déjà présentes chez les concurrents » selon la plupart des internautes.

Même si les avis sont partagés, une question reste néanmoins en suspens, quel avenir, pour un produit issu de l’alliance d’une marque high-tech où l’obsolescence programmée est inévitable et d’une maison de luxe dont les produits sont censés être intemporels ?

Arnaud Bouché et Mélanie Mogne, étudiants en 3ème année à l’EIML Paris