« Les Airelles » : une parenthèse enchantée au cœur de Courchevel.

Les-Airelles-Courchevel

Elu « Meilleur hôtel de montagne au monde » en 2015 par la version russe du magasine Condé Nast Traveller, le palace « Les Airelles » de Courchevel a une place à part au sein du monde feutré de la haute hôtellerie française. Passé sous le fleuron de Lov Group, détenu par Stéphane Courbit, en 2007, le palace savoyard continue sa fulgurante ascension.

Lorsque vous arrivez à Courchevel, vous êtes d’emblée séduit par ce château à l’allure de conte de fée. De style italo-hongrois avec sa façade peinte et ses tourelles, le palace peut ainsi recevoir les clients les plus exigeants dans 37 chambres et 14 suites, toutes décorées de boiseries et d’objets chinés. À première vue, rien ne laisse place au doute : l’hôtel 5 étoiles « Les Airelles » est l’endroit absolu pour passer un séjour montagnard en toute quiétude. Réputé pour ses services luxueux et irréprochables, le palace « Les Airelles » n’a rien à envier à ses concurrents : avec Pierre Gagnaire à la tête du restaurant récompensé de deux étoiles au Guide Michelin, la gastronomie française est à l’honneur. Le chef propose ainsi un service décliné selon le thème de Sissi L’Impératrice. Son fameux brunch avec formule buffet est d’ailleurs aussi célèbre que la fondue savoyarde.

Pour veiller au confort de ses clients, le palace a aménagé des espaces personnels dédiés à la détente : ainsi, lorsque l’on revient d’une éprouvante journée de ski, un valet vient à notre rencontre pour nous alléger des skis et chaussures, et nous emmène dans un chalet chauffé, où massages et soins réconfortants nous sont prodigués. Aussi, les casiers disposent de reposes chaussures chauffés, afin d’assurer un confort infini.

En haute saison, le palace « Les Airelles » se vêtit de son plus beau manteau, et véhicule à merveille l’ambiance chaleureuse de Noël. Les habitués le savent, et le lui rendent bien : chaque année, ils reviennent, afin d’y goûter à nouveau.

Marine Ducher, étudiante en 3ème année à l’EIML Paris.