La Success Story de Robert Clergerie

La maison de souliers héritière de 120 ans de savoir-faire, connaît un nouvel engouement au travers d’une création plus pointue mais aussi grâce à une approche innovante sur les réseaux sociaux.

 

robert clergerie souliers

 

La maison Robert Clergerie est une référence dans le monde des souliers grâce à ses talons architecturaux et ses formes modernes. Jouissant de 35 ans d’existence, la maison souffre d’une image vieillissante qu’elle souhaite vivement redorer par le produit. Et quoi de mieux pour mettre en avant ces produits que d’utiliser la toile digitale pour dépoussiérer la maison. En septembre dernier, la maison a mis en place une stratégie digitale sur Instagram. Le fil rouge de leur stratégie est de créer du contenu significatif pour les internautes ainsi que de passer du produit à l’émotion. L’enjeu est de susciter l’envie et de faire adhérer à la marque.

Ainsi la maison a créé le hashtag “#ClergerieGirl” afin de laisser les internautes créer leur propre contenu, idéal lorsque le budget publicitaire est très restreint. La maison a proposé aux internautes de poster une photo avec une paire de souliers portée, dans des lieux qui pour eux représentent le mieux la marque et son univers. « L’objectif de cette démarche est de démontrer que chacun de nous peut être une Clergerie Girl », expose Johaness Wilbrenninck, directeur marketing et communication Robert Clergerie. Suite à la publication de ces photos, la marque a choisi 4 finalistes, puis une gagnante, Katy Shayne, qui représente la Clergerie Girl. Cette dernière a reçu une paire de chaussure toutes les semaines pendant 6 semaines pour créer son univers et créer du buzz. De plus, elle a eu l’opportunité de se rendre à la manufacture Robert Clergerie à Romans sur Isère où elle a pu créer son propre modèle de chaussures Robert Clergerie avec l’aide de Roland Mouret.

Leur opération fut un succès puisqu’elle a engendré une augmentation des jeunes consommateurs en boutique, plus d’engagement de la part des consommateurs envers la marque. Mais également des retombées importantes dans les médias traditionnels (ELLE, WWD,…). Cette expérience a ré-enchanté la marque. Suite à cela, un film publicitaire racontant le story-telling de cette aventure a été créé, en reprenant toutes les publications des blogueuses. Face au succès de cette opération, elle va être étendue à d’autres pays, notamment asiatiques (Chine, Corée du sud).

Sicard Audrey, Ruot Manon, Mejia Margarita, Bouazzouni Sarah, Francois Karen, étudiantes en 3ème année à l’EIML Paris