Eclosion d’un nouveau Camélia parisien pour Chanel

Le jeudi 22 novembre 2018, la maison de luxe Chanel a inauguré sa nouvelle boutique au 19 rue Cambon à Paris. Ce concept unique aux dimensions atypiques a été imaginé par l’architecte Peter Marino.

Nouveau flagship Chanel rue Cambon

Cet automne Chanel dévoile avec discrétion son nouveau flagship rue Cambon, fief historique de la maison. Ce lieu hors norme de 1 500 mètres carrés regroupe trois monuments impressionnants dont un ancien couvent du XVIIIème siècle. La boutique nommée « 19 rue Cambon » s’étend de la rue Saint-Honoré, jusqu’aux rues Duphot et Cambon. Consacrés aux créations couture de Mademoiselle, ce projet de grande envergure fait de la rue Cambon le berceau de Chanel.

Le 19 rue Cambon est une bâtisse en calcaire aux nuances beige et miel,  en référence aux immeubles haussmanniens. Le rez de chaussée présente avec délicatesse l’univers de la parfumerie, la beauté, les accessoires et la petite maroquinerie. De nombreux paravents en laques de Coromandel délimitent les salons à la tonalité nude. La décoration s’articule autour de tapis argentés, de parquet clair à la Versailles, de murs laqués, de broderies Lesage et d’ appliques en cristal et or réalisé par Goossens.

« Quand mes clientes viennent me voir, elles aiment franchir le seuil d’un lieu magique, elles ressentent une satisfaction… qui les enchante : elles deviennent des personnages privilégiés qui s’inscrivent dans notre légende… La légende est la consécration de la gloire »disait Mademoiselle Chanel en 1935, résumant l’ambiance de la maison telle qu’elle est aujourd’hui, 47 ans après sa disparition.

Les profonds murs de verre à l’arrière de la boutique dévoilent une atmosphère et un intérieur luxueux où apparaissent camélias et luminosité flamboyante. A travers cette pureté, le designer Peter Marino révèle une large sélection de sculptures et d’objets d’art réalisés par une vingtaine d’artistes tels que des lions en marbre de Carrare, des cloisons chinoises et le Grosse Treppe de Gregory Hildebrandt composé de disques en acier et en  vinyle. L’architecte a principalement travaillé autour de l’escalier monumental en pierre calcaire, avec des jeux de miroirs verticaux, un bel hommage au 31 rue Cambon et son célèbre escalier art déco.